Cultiver et semer des graines de haricot nain

Cultiver et semer des graines de haricot nain

Le haricot est LE légume incontournable des potagers.
Facile de culture, il est aussi très productif et accompagne savoureusement nos petits plats.
Il compte également de nombreuses variétés : à filets, mangetout, à écosser, beurre, à rames ou nain.
Vous avez le choix !

Dans cet article, les Graines Bocquet vous expliquent tout sur le haricot nain et sa culture.

Qu’est-ce qu’un haricot nain ? Quelles sont les différences entre les variétés de haricots ?

Le haricot peut pousser de deux manières différentes :

  • soit en grimpant. Il s’agit alors des haricots à rames.
  • soit en restant près du sol comme le font les haricot nains.

Le haricot nain ne dépasse pas 40 cm de hauteur. Il ne nécessite donc pas une installation de tiges le long desquelles il pousse contrairement au haricot à rames.
Autre avantage, sa récolte est très rapide, souvent au bout de 60 jours après le semis environ ou 90 jours pour les haricots à écosser ! Idéal pour les gourmands.
C’est en plus, un légume vert très peu calorique, riche en fibres, en calcium, en phosphore et en vitamine C.
Il peut également se consommer de plusieurs façons pour ravir vos papilles : cuit, chaud ou froid et peut se congeler facilement après avoir été blanchi (dans de l’eau bouillante vinaigrée pendant environ 5 minutes).
Un légume à consommer sans modération !

Quelles sont les différents types de haricots nains ?

Le haricot nain peut-être de type :

  • haricot "mangetout"
    C’est à dire que le haricot est entièrement comestible : la cosse (=la gousse) et les graines.
    On peut tout manger.
    Découvrez nos variétés de haricots nains mangetout.
  • haricot "à écosser"
    Contrairement au haricot nain mangetout, dans le haricot nain à écosser on ne consomme que les graines et non la cosse.
    Retrouvez nos haricots nains à écosser dans notre catégorie de haricots.

  • haricot "à filet"
    Ce type de haricot est « droit comme un fil » d’où son nom à « filet » et comme pour les mangetout, il est entièrement comestible et c’est le plus approprié pour la conservation en bocaux ou en congélation. Voir nos haricots nains "à filet".

Comment cultiver le haricot nain ?

Le haricot nain apprécie les terres légères, non compactes, fraîches ne retenant pas l’humidité et riches d’un fumage précédent automnale.
Toutefois, il redoute l’excès de calcaire et les cailloux. Privilégiez donc les semis de vos haricots nains quand le sol est bien réchauffé.
Attention tout de même à ce que votre sol ne soit pas trop sec, sinon vos graines ne vont pas germées et a contrario, elles risquent de pourrir si votre sol est trop humide.
Il est donc primordial de bien doser l’arrosage au moment du semis. 

Vous pouvez semer vos graines de haricots dès que les températures dépassent les 10°C, vers le mois de mai. Vous pouvez même poursuivre les semis jusqu'en juillet-août (voire septembre pour les climats très doux). Cela vous permet ainsi d’échelonner vos récoltes de l'été à l'automne.

Pour semer vos graines de haricots, vous pouvez le faire en ligne en espaçant vos graines tous les 4 à 5 cm ou en poquets de 5 à 6 grains distants de 40 cm. Pensez à espacer vos rangs de 30 à 40 cm.
Recouvrez ensuite légèrement les graines de terre. On dit d'ailleurs « haricot semer doit voir s’éloigner le jardinier ».
Binez quelques jours après la levée pour aérer le sol et faire pénétrer la pluie plus facilement.

Même si le haricot nain ne se taille pas, il vous faudra désherber de temps à autre pour éviter que les mauvaises herbes n’envahissent la parcelle. Nul besoin d'engrais en cours de croissance.
Récoltez au fur et à mesure des besoins. N’attendez pas trop longtemps avant de cueillir vos haricots au risque d’avoir des fils.
En fin de saison, jetez les restes de culture au compost et ne re-semez pas au même endroit l'année suivante.

Avec quels légumes ou plantes associer le haricot nain ?

Le haricot nain a deux ennemis :

  • l’anthracnose
    Une maladie, qui s’attaque aux tiges, aux feuilles et aux fruits. Elle se caractérise généralement par des taches noires
  • et le puceron (petit insecte).
    Pour pallier à cela, vous pouvez opter en prévention pour des variétés de haricots résistantes aux maladies, comme le haricot nain Altona ou le haricot nain Satelit, et/ou pulvériser du purin de consoude. Si vous constatez qu’il est déjà trop tard, vaporisez du purin d’ortie sur les plantes (valable pour les pucerons et l’anthracnose). Vous pouvez également installer des œillets d’Inde à côté pour faire fuir les pucerons.

Envie de semer des haricots nains dans votre potager ? Découvrez toutes nos variétés et n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur nos graines potagères.


Laisser un commentaire