Allium Urisinum : L’ail des ours, l’ail sauvage ou l’ail des bois !

Allium Urisinum : L’ail des ours, l’ail sauvage ou l’ail des bois !

L’ail des ours aussi appelé ail sauvage ou ail des bois est une plante aromatique qui pousse à l’état sauvage (d’où son nom) dans les sous-bois, au bord des rivières ou dans les fossés humides.
Elle se plait également très bien au jardin ou au potager pourvu qu’elle soit placée dans un endroit abrité, ombragé et frais.

Cette jolie plante sauvage aux fleurs blanches dessinées de 6 pétales ovales et pointues possède un feuillage vert foncé ressemblant à s’y méprendre à celui du muguet.
Pour le distinguer facilement de ce dernier, il vous suffit de froisser légèrement ses feuilles pour effacer toute confusion. Une odeur caractéristique de l’ail s’y dégage, impossible de se tromper, il s’agit bien là, de l’ail des ours !

Des feuilles et des fleurs que l’on peut même consommer et cuisiner : rien ne se perd avec l’ail des ours. Il est beau et bon à la fois !

Connaissez-vous l’origine de son nom : ail des ours ?

Originaire d’Europe et d’Asie, l’ail des ours tient son nom en référence à une légende des montagnes selon laquelle après l’hibernation, les ours consommaient ces feuilles pour se purger et annonçaient l’arrivée du printemps.

Comment semer et cultiver l’ail des ours ?

S’agissant d’une plante sauvage, semer des graines d’ail des ours peut s’avérer un peu complexe.
Pour les plus novices, optez pour les bulbes à planter.

Vous pouvez tenter l’expérience soit en récoltant les graines sur des plantes sauvages à partir du mois de juin, soit en achetant vos graines en sachet directement sur notre site.

Afin de faciliter la germination de vos graines, nous vous conseillons de les placer quelques semaines (3 à 4 semaines) au réfrigérateur et de les faire tremper dans une eau tiède la nuit qui précède le semis.

Une fois cette étape passée, vous pouvez semer en place à partir du mois de juillet.
Il conviendra simplement de placer l’ail dans une zone ombragée du potager avec un sol frais et préalablement enrichi de compost.

Semez sur une terre humide sans trop recouvrir les graines. La levée intervient généralement sous 3 ou 4 semaines. Attention cependant, si vous placez l’ail des ours près de vos cultures potagères ou florales, il est très envahissant. Trouvez lui beaucoup d’espace.

Après la levée, si le temps est sec, quelques arrosages seront nécessaires mais une fois en place, l’ail des ours ne nécessitera que peu d’entretien.
Un bon paillage au sol permettra de garder le sol frais et un apport de compost à l’automne et au printemps permettront d’assurer une bonne culture.

Vous pourrez récolter feuilles et fleurs d’ail des ours au fur et à mesure de vos besoins soit d’avril à mai.
Pour assurer une bonne reprise de votre plante, nous vous conseillons de laisser passer une année avant de faire vos premières récoltes… patience donc...

Une fois récolté, il est conseillé de consommer l’ail des ours rapidement car il se conserve assez mal.
Il est toutefois possible de faire sécher ses feuilles ou de les congeler mais sa saveur en sera diminuée.
Privilégiez une récolte des feuilles avant la floraison pour bénéficier d’un arôme plus prononcé.

Comment cuisiner et consommer l’ail des ours ?

Chez l’ail des ours, tout se consomme : les feuilles, les tiges, les boutons floraux, les fleurs et même les bulbes !
Pensez à bien laver les différentes parties de la plante avant de la consommer. Les feuilles riches en vitamines s’apparentent à celle de la laitue.
Elles peuvent se consommer crues en salades ou cuits dans les sauces, en soupes ou en accompagnement de plats pour parfumer vos repas, tout comme les tiges et les boutons floraux.

Vous pouvez également accompagner vos pâtes fraîches d’un pesto d’ail des ours.
Pour cela, rien de plus simple, mixez le avec de l’huile d’olive et une pincée de fleur de sel et le tour est joué !

Quels sont les bienfaits de l’ail des ours sur la santé ?

L’ail des ours est beau et bon : bon à déguster mais aussi bon pour la santé.

  • Riche en vitamines A, B, C
  • Dépuratif
  • Antiseptique
  • Régulateur de la tension artérielle
  • Protecteur contre la survenue de cancers
  • Désinfectant 
  • Facilitateur de digestion
  • Acteur contre les verrues, durillons et cors aux pieds

Vous l’avez compris, l’ail des ours possède de nombreux atouts tant au potager que dans l’assiette et sur notre santé.
Alors n’hésitez plus, semez-en, cultivez-en, récoltez-en et consommez-en !
Les abeilles vous en remercieront car l’ail des ours possède aussi cet atout d’être une plante mellifère.


Laisser un commentaire