Jardiner
c’est ma vraie nature
Depuis plus de cent ans

semis et travaux de juinLes semis et travaux du mois de juin

Au potager :

Les besoins en eau : Le soleil devient de plus en plus chaud, les besoins en eau vont donc augmenter progressivement. Pour limiter les arrosages quelques actions vous feront économiser la précieuse eau.

  • Désherber au mieux. La concurrence est dure lorsque lorsqu’il y a pénurie d’eau. Alors supprimez toutes les mauvaises herbes du potager qui ne consommeront ainsi plus d’eau.
  • Ameublir, « décrouter » le sol en surface. En brisant la terre en surface vous stopperez en grande partie la remontée d’eau par capillarité sur les zones non cultivées. L’évaporation étant ralentie les réserves en eau du sol seront préservées.
  • Paillez le sol entre les rangs de culture. Par l’ombre qu’il procure et sa structure aérée le paillage limite l’action desséchante du soleil. De plus le pouvoir absorbant de la paille, permet de retenir une partie de l’eau d’arrosage qui sinon ruissellerait et finirait par s’évaporer sur le sol chaud, sans avoir profité aux plantes.
  • Enfin pour optimiser l’effet d’un arrosage, faites le en fin de journée au moment ou le soleil commence à décliner. La fraîcheur de la nuit permettra aux plantes de profiter pleinement de cette réhydratation.

Les semis de juin :

Il est toujours temps de semer les betteraves, Les carottes, les chicorées witloof (endives), les chicorées frisées, les chicorées sauvages, les laitues pommées, les scaroles, le pissenlit, les épinards d’été, la tétragone, les haricots, les navets, les choux de Chine, le brede mafane, les radis, les poirées, le cardon, le céleri, et toutes les aromatiques. C’est le moment des tout dernier semis de choux cabus et chou de Milan.
Le mois de juin marque la fin des semis de cornichons, de concombres, de courges, de potirons, de melons, de margose de Chine, et de maïs.
Si vous n’avez plus de graines, commandez-les vite vous serez livré sous 48H.

Autres travaux de juin :

Les poireaux sont arrivés à leur taille idéale pour le repiquage (la grosseur d’un stylo à bille). Coupez les feuilles sur un quart de leur longueur et la moitié de la longueur des racines. Repiquez-les en rangs espacés de 25 cm de large.
Les plants étant séparés de 10 à 15 cm sur le rang. Creusez le rang à l’aide d’une serfouette sur une profondeur de 5 cm. Puis utilisez un plantoir conique pour percer la terre sur une dizaine de cm.
Déposez le plant de poireau dans le trou de façon à l’enterrer  jusqu’au début des premières feuilles. Ne rebouchez pas le trou mais à l’aide de la pointe du plantoir serrez le poireau contre la paroi de terre puis remplissez le trou avec de l’eau. La boue ainsi formée va faciliter la reprise du plant. Le poireau et la carotte sont amis. Plantés à proximité l’un de l’autre ils se protègent mutuellement de leurs ennemis (mouche de la carotte et mouche du poireau)

Repiquez les plants issus des premiers semis de choux, concombre, cornichons, courges, tomates…

Poursuivez les éclaircissages des semis réalisés précédemment.

Un bon désherbage permettra de maintenir propre votre potager et facilitera le développement des légumes qui ne souffriront pas de la concurrence des mauvaises herbes.

N’oubliez pas de nourrir vos légumes ! Un bon apport d’engrais spécial potager apportera force et vigueur à vos légumes. Respectez scrupuleusement le dosage indiqué sur l’emballage c’est pour vous l’assurance de faire des économies d’engrais et surtout de belles récoltes. Nous vous recommandons l’engrais universel naturel de KB qui apportera, de façon progressive, tous les éléments nutritifs nécessaires à vos légumes. Cet engrais est utilisable en agriculture biologique.

Au jardin d’agrément :

Les semis de fleurs sont encore possibles comme par exemple pour le myosotis, les pensées, les œillets de poètes, les lupins, les primevères et un grand nombre de mélange fleuris. Alors poursuivez vos semis car c’est une façon économique de fleurir sa maison et son jardin pour plusieurs mois !

De façon générale : Les arrosages sont dès à présent à surveiller régulièrement. Les belles journées ensoleillées ou le vent peuvent rapidement dessécher la terre. Soyez vigilants surtout sur les jeunes semis et les plants repiqués récemment.

Bon jardinage !